Quelles sont les nouveautés de la ROSP 2018 ?

La ROSP est définie comme étant un mode de rémunération des médecins libres. Mise en place il y a à peu près six années, la Rémunération sur Objectif de Santé Publique fut implantée par une convention médicale nationale. Celle-ci est une suite à une mesure de paiement expérimentale. Il est en ce sens à savoir que la ROSP est une rémunération en plus octroyé aux médecins, mais sous certaines conditions bien sûr. Certains critères sont de ce fait requis pour qu’un médecin traitant libéralement puisse bénéficier de la ROSP. Il s’agit plus particulièrement d’une rémunération à la performance.

Un renouveau dans la ROSP pour cette année 2018

L’année 2018 est l’année d’un changement profond de la ROSP après près de cinq années en application. Il est aujourd’hui que cette dernière a joué un rôle important dans l’amélioration des pratiques des médecins. Bref, la ROSP 2018  a vu 17 nouveaux indicateurs introduits dans la charte toute entière, quatre légères modifications bien qu’une huitaine de ces indicateurs n’ont pas été touché.  Il est en tout cas sûr que ces quelques changements ont essentiellement concerné les médecins traitant les adultes. Cette nouvelle ROSP prône généralement pour une amélioration de la qualité des soins apportés.  

Quelques petits changements remarqués

La révision de la ROSP de 2018 a été effectuée après une constatation de la CNAM en ce qui concerne quelques-uns des indicateurs mis en place. En effet, celle-ci avait émis que certains indicateurs posaient quelques problèmes. L’objectif n’est cependant pas de tout corrigé mais d’y apporté une amélioration. Il est par exemple désormais vu dans la ROSP que ce ne serait pas uniquement la grille de scorage qui serait pris en compte dans l’évaluation d’un risque cardio-vasculaire. Il y a également différentes corrections sur le domaine médical en général. La ROSP 2018 met également un point d’honneur à la neutralisation de certains maux comme l’asthme ou l’incontinence urinaire.